Group show "APPEL D'AIR"

Arras

BASTJAN


Amandine Arcelli imagine ses sculptures comme en parade, déambulant et créant une sorte de chorégraphie ankylosée carnavalesque. Pour Appel d’air, elle part d’un témoignage anonyme d’un·e Arrageoise·s :

« Lors du carnaval, les Gilles belges venaient et on sortait Colas et Jacqueline les géants d’Arras. On devait soulever les fils électriques, car ils étaient trop grands pour passer. On ne fête plus le carnaval aujourd’hui à Arras. »

L’idée est de construire une forme empreinte d’une coutume locale qui assure la fonction quasi totémique des géants, comme élément de rituels et de rassemblement d’une communauté. Elle propose une forme non anthropomorphique, évoquant davantage le masque et le costume. La sculpture masquée, fardée, apprêtée, célébrera avec panache cette vraie joie grave entre ordre et désordre, qu’est le carnaval.

Construction avec la collaboration des étudiants du Lycée Jacques Le Caron d'Arras.

Site du lieu d'exposition